La foire aux questions

Tout ou presque sur « Qui Que Quoi – Le Gaillacois ».

Que trouverez-vous sur ce site ?

Des infos, des idées de sorties et de balades, des reportages pour découvrir ou redécouvrir les villes et les villages autour de Gaillac…

Des associations, des artistes et artisans d’art, des entreprise et commerces…

Un contenu non exhaustif qui fera vivre le site, tout jeune et démarré il y a quelques mois, fin 2019.

Annonces locales, emploi, travail et jobs… La législation est contraignante, à juste titre ! Elle engagerais trop ma responsabilité en cas de soucis.

Les annonces perdu ou trouvé je pense que c’est possible ? Dans tous les cas, si votre animal de compagnie a disparu, vous aurez une place sur l’acceuil du site !

Soyez patients, le site démarre et il y aura de nombreux développements dans l’avenir.

 

En prévision ?

Prévu bientôt, les premiers podcasts, on va rigoler, et je n’ai pas l’accent d’ici en plus !

Plus difficile les vidéos ! J’avais prévu mais hélas je n’ai encore trouvé personne de suffisament motivé pour démarrer les vidéos avec moi. Une chaine Youtube ? Houla ! Heu non !

Vidéos par drone, par contre prévu bien à l’avance, il faut un bon mois pour les autorisations, Xavier Rapasse, le bien nommé ! Un pote pilote ! Sur devis bien sur.

C'est quoi les publi-reportages ?

C’est ce qui fait, enfin qui fera peut être vivre et perdurer le site.

Les coûts, informatiques, l’hébergement et le nom de domaine, plugins, et programmes variés sont une chose.

Les heures passés à la maintenance et à l’amélioration, une autre.

Un autre niveau arrive quand viennent les frais de déplacement, essence aïe, l’équipement, matos photo que je dois renouveler lol, le matériel pour le son.

Les heures à arpenter à droite et à gauche, celles volontiers consacrées aux palabres et interviews, les traitements photos et textes.

Bref ça prend du temps et coûte de l’argent, avec beaucoup de bénévolat, d’où l’intérêt des publi-reportages.

Ils permettent aussi la partie gratuite ou les prix associatifs.

Ils ne sont pas très chers, permettent aux entreprises de se faire connaitre et participer à l’éco-système du site.

Après il y a d’autres système de rémunération pour un site, les méga-bannières de pub, voulues ou imposées, avec les trucs qui clignotent partout, ou encore les articles en petit, sur 15 pages.

Enfin bref pas très cool tout ça non ?

J’ai aussi pensé au crowdfunding, au café offert, au pourboire, mais pas évident encore, on y réfléchira.

Si le site passe en association, il y aura peut être d’autres solutions envisagées, un travail bien partagé, je veux bien bénévoler mais pas tout seul !

Les associations, j'aime beaucoup le milieu associatif.

Les publi-reportages nous permettent de faire la promotion de toutes les associations, justement en proposant des tarifs associatifs, pour leur buzz et leur promotion.

Pour certaines, c’est même gratuit !

Les « assos » toutes petites, qui n’ont que très peu ou pas de moyens mais portées et animées par des bénévoles enthousiastes et passionnés, peuvent faire leur buzz ici, gratuitement.

Les associations caritatives, celles à fortes valeurs humanistes et sociales, bien entendu elles aussi portées par leur équipe, dirigeants et bénévoles. là je me mets en 4.

De la brève ou l’annonce d’un évènement à un article complet.

Nous pensons, je pense du moins que celles qui ont un budget publicitaire, ou plus de moyens peuvent se permettre d’en aider d’autres, participer par un tarif associatif. Un paiement au chapeau…

Entreprises, commerces, artistes et artisans d'art

Vous apporter des clients, des visites sur vos sites et en magasin, contribuer ensemble à l’essor général de la région et ses associations, faire vivre le site, les publi-reportages servent à cela.

Publi-reportages à partir de 50€, des tarifs attractifs et facilement amortissables, pour une année de parution.

Le site multiplie les entrées possible, il sera de plus en plus visible pour la région.

Gérer et animer un site prend beaucoup de temps et coûte de l’argent également.

C’est bien sur un plaisir de découvrir des artistes, des artisans d’art, de rencontrer des personnes différentes, mais il faut aller les voir. Passer ensuite du temps en rédaction et surtout améliorer le site et le rendre plus attractif, bien visible et performant pour votre notoriété.

Une grande partie est réalisée bénévolement, avec la volonté d’une forte implication au niveau des associations, c’est en monétisant le site qu’il trouvera sa place et son public.

 

Tous les reportages restent en ligne pour 1 an.

Contenu commun:

Vos coordonnées complètes, adresse, téléphone, fax, un lien en dur vers votre site internet si vous en avez un et/ou vers vos pages de réseaux sociaux.

Une épingle sur la cartographie du Gaillacois.

Les petites annonces, comment ça marche ? Seulement "Emploi" et pourquoi ?

Elles sont gratuites, mise en ligne rapide, tout simplement en me contactant par mail ou téléphone.

J’ai encore comme tout le monde l’occasion d’épingler ou regarder chez des commerçants ou sur les panneaux dédiés, des petites annonces, c’est bien sympa !

Après renseignements pris sur la législation en vigueur sur les PA, seules les annonces emploi sont acceptées, une manière d’aider celles et ceux qui sont à la recherche d’un emploi ou d’un job, plus temporaire.

Je suis aussi depuis plusieurs années « président » d’une association, c’est une possibilité de créer un groupe de chercheurs d’emploi sur la région, pensez-y si vous vous sentez trop seule ou seul dans vos recherches.

J’ai passé quelques temps comme chomeur, je connais les difficultés !

 

Pour les autres annonces, je suis vraiment désolé mais elles engageraient trop ma responsabilité.

Evolution du site en association ?

Une grande, très grande partie du site consiste en un travail bénévole, j’adore travailler en équipe et c’est aussi un gros travail !

J’aimerais beaucoup créer une association, qui gérerai complètement le site et d’autres projets sympas, pourquoi pas ?

Je vous invite volontiers a en discuter, si vous avez la fibre associative, si vous aimez votre région.

C’est très facile, enrichissant, et je suis toujours là pour aider celles et ceux qui ne connaissent pas l’informatique ou la rédaction d’articles.

 

Copyright et photographies.

 

Plusieurs provenances pour les photographies, elles sont toutes avec droits, ne copiez pas, c’est pas bien et en plus c’est interdit !

En plus si une vous plaît, vous pourriez l’avoir en meilleure qualité en demandant.

Les votres, vous devez avoir les droits pour les photos envoyées.

Souvent j’utilise des photos libres de droits mais avec licences, chez l’excellent Stocklib, pas cher du tout, ne vous génez pas allez voir.

Le site vous plait ? Vous voulez aider ? Deux ou trois trucs simples...

Vous pouvez aider le site simplement.

Partagez-le sur vos réseaux sociaux…

Commentez les articles… Vous pouvez commenter, proposer des photos pour illustrer, nous renseigner sur les oublis, les chose sympas à voir et à faire. Vérifier si… Même que des fois je fais des fautes, ou que malgré un travail sur les sources, je peux me planter…

Tous les commentaires sont modérés ! C’est une obligation.

Vous connaissez des personnes qui seraient intéressées, cooptez-nous !

Pour toutes autres questions, je ne mords pas et je suis sympa, enfin je crois, contactez-moi !

14 + 14 =

 

 

Qui suis-je ? Ou vais-je ? hou la la ! Quelles questions…

 

J’ai eu l’opportunité de voyager un peu, beaucoup en France et un peu à l’étranger. Des boulots un peu différents, des formations qui m’emmènent dans des domaines variés, comme le tourisme, la communication, puis plus tard la construction bois.

Enfin j’ai pas mal roulé ma bosse, technicien en informatique au départ, puis d’autres domaines, retour à l’informatique en 2001, avant d’être licencié en 2015.

Je continue dans l’informatique comme webmaster, activité démarrée en 2011 comme autoentrepreneur. Je re bourlingue dans différentes régions, en Espagne et au Portugal

Je créé plusieurs blogs et sites avec des trafics sympas, balades, visites, tourisme, art et artisans d’art, m’intéressent, bien que je dessine comme un pied ou chante comme une chèvre.

J’aime bien l’art en général, la sculpture, la poterie, la peinture plutôt moderne.

Cette activité me plaîsant énormément, elle me permet de rencontrer de nombreuses personnes intéressantes, des gens super doués, de voir de belles choses et œuvres d’art.

J’aime toujours voyager, j’aime la mer et le soleil, les bateaux et les Antilles, la Grèce et ses îles magnifiques.

A coté de cela, après 5 ans et quelques et des rencontres sympathiques, je préfère vivre dans des petites villes, des villages et même une ferme ou la permaculture commence à m’intéresser.

Je décide de me fixer un peu, voire acquérir un terrain, avec une vieille baraque ou en construire une petite en bois ou en matériaux naturels. Faire un potager.

Me voilà dans le Tarn ! Que je connaissais un peu, avec ce projet a animer Qui Que Quoi Le Gaillacois, qui je l’espère vous intéressera.

Pin It on Pinterest